Nutanix Foundation : Installation de noeuds

Nutanix Foundation est un utilitaire/service permettant de réaliser une installation complète de nœuds Nutanix

Cet utilitaire est disponible pour les employés Nutanix et partenaires principalement.

On distingue 2 Foundations :

  • Foundation (in CVM on va dire), aussi appelé CVMF qui est un service porté par les CVM afin de réaliser les upgrades et extensions d’un cluster existant
  • Foundation Standalone : qui est une VM donc portable afin d’installer les serveurs qui sont tout juste ‘Out of the Box’

Nous allons donc voir la version Standalone

Quelques prérequis :

Matériel:

  • Un PC portable avec assez de RAM pour y faire tourner une VM de 4Go/2vCPU/40Go de disque
  • Un Switch 1Go, surtout le plus basique possible sans aucune configuration (vlan,…)
  • 1 câble Ethernet par nœud + 1 pour votre laptop

Documentation officielle :

https://portal.nutanix.com/#/page/docs/details?targetId=Field-Installation-Guide-v4-1:Field-Installation-Guide-v4-1

 

Step 1 :

  • Déployer la VM téléchargée sur VMware Workstation ou Virtual box.
  • Login / Mot de passe : nutanix / nutanix/4u
  • Configurer le réseau de la VM pour être sur le même réseau de l’hyperviseur/CVM qui va être déployé via le script sur le bureau, et vérifier que le laptop et VM se ping (laptop RJ45 sur le même réseau)

Step 2 : Préparer les images

  • Copier vos ISOs d’Hyperviseurs dans le dossier correspondent
    /home/nutanix/foundation/isos/hypervisor
  • AOS dans :
    /home/nutanix/foundation/nos

Step 3 : Préparation des serveurs

 

Step 4 : Foundation

  • Lancer l’utilitaire Foundation depuis l’icône sur le bureau

 

Next

 

Bien choisir le nombre de nœuds selon le block.

    • Si vous avez déjà les IP des IPMI alors première option
    • Si vous souhaitez tout reconfigurer dont les IPMI seconde option

 

  • Network

Rappel : CVM et hyperviseur sur le même segment réseau, IPMI peut être sur un autre réseau

    • Relever les MAC sur l’étiquette IPMI avec le nœud correspondant et entrer les IP necessaires

 

Renseigner les informations réseau

  • Si vous souhaitez créer le cluster dès la fin de l’installation de manière automatisée, renseigner les infos ou si comme moi vous préférez le faire en ligne de commande, cocher la première case Si uniquement si IMPI / CVM sur réseau diffèrent
  • Si l’IMPI se trouve sur un réseau diffèrent, cocher la case tout en bas et renseigner les informations réseau, ce qui va provoquer la création d’une seconde NIC virtuelle dans la VM afin de rendre possible la communication  sur 2 réseaux différents simultanéments.

Sélectionner la version d’AOS souhaitée (si plusieurs binaires présents)

 

De même avec l’hyperviseur

 

Login et Mot de passe des IPMI

Si serveur ‘out of box’ avec Login et MP par défaut, sélectionner juste la version de hardware pour renseigner automatiquement les champs

Lancement de l’installation

Ici configuration des IPMI pour débuter l’installation, si erreur vérifier la connexion des interfaces

 

 

Attendre la fin de l’installation tout doit être au vert.

 

 

  • Création du cluster manuellement
    • Se connecter a une CVM en SSH depuis terminal :

 

Lancer la commande

 

 

Après quelques minutes faîtes la commande ci dessous pour vérifier que tous les services sont UP

 

 

 

 

 

Share

Installer et configurer StarWind VirtualSAN for VMware ESXi

 

Présentation

 

Le stockage est un des éléments le plus important dans votre environnement virtuel.

Lorsque vous avez plusieurs ESXi et que vous souhaitez utiliser les fonctionnalités vSphere tel que vMotion, SDRS, DRS, etc, vous avez besoin du stockage partagé entre ces ESXi comme NAS et le SAN.

StarWind peut être une alternative à ces technologies en présentant les disques locaux sous forme d’un LUN iSCSI partagé entre les différents ESXi.

StarWind propose une replication synchrone du stockage d’un ESXi vers l’autre. En cas de crash d’un ESXi, toutes les données sont protégées.

 

 

Le gros benefice de cette technologie est l’absence de SAN ou NAS et donc une réelle économie.

Ci-dessous vous trouvez en quelques lignes un résumé de ce que propose StarWind.

 

Problem :

Storage remains the least virtualized element of the datacenter today. Running a dedicated storage server in a converged datacenter introduces multiple drawbacks:

  • Dedicated storage hardware is very expensive because it’s a dedicated server or more often a proprietary piece of equipment. Its upgrade and scalability options are very limited. Hardware storage also introduces significant OpEx increase over time: with every new hardware release vendors increase the service contract prices for legacy hardware support and even cease support for some hardware and announce its EOL (End Of Life) forcing customers to buy brand new hardware, even if the old one still worked fine for them.
  • Any dedicated storage solution adds fabric latency to all I/O operations. Even with high-performance 16/32 Gigabit Fiber Channel or 10/40 Gigabit Ethernet in place, every processed block makes a comparably big number of network hops until it reaches the actual disk.
  • Specially trained staff is required to manage hardware storage solutions. This does not play well with SMBs where there are no storage teams and at times the whole IT infrastructure is managed by one person.

 

Solution :

StarWind Virtual SAN is a pure software defined storage platform which eliminates the need for expensive dedicated storage hardware.StarWind Virtual SAN achieves this by installing the software on the same hardware as the hypervisor, be it Hyper-V, vSphere, or XenServer.VSAN leverages all benefits of the local storage like high performance and minimal latency. It is achieved by bonding all I/O to the local hypervisor node. This provides multiple benefits compared to a dedicated hardware solution:

  • Hypervisor reads from local storage only. High speed synchronization network links are used to replicate writes to the partner hypervisor nodes cache.
  • Cache is local, so the performance gain is much better compared to cache sitting behind slow network.
  • Hypervisor nodes don’t fight for LUN ownership, which increases performance and eliminates unnecessary iSCSI lock overhead.

 

 

 

Si vous souhaitez voir les principales differences entre StarWind et leurs compétiteurs, je vous invite à lire le PDF suivant :

https://www.starwindsoftware.com/whitepapers/differentiationNew.pdf

 

 

INSTALLATION

 

Nous allons dans cet article présenté l’installation de StarWind.

Première étape : Télécharger Starwind : https://www.starwindsoftware.com/starwind-virtual-san-free

Vérifier les pré-requis :

  • Minimum 2 ESXi avec du stockage local
  • Avoir une clé de licence permanente ou temporaire
  • Avoir installé une VM Windows Server sur chaque ESXi

Dans notre cas nous avons un cluster de deux ESXi, avec deux VMs Windows 2012R2 installée en local sur chacun des ESXi.

Sur chaque VM, vous avez besoin de mettre à jour les tools, avoir 2 NIC sur 2 réseaux différents afin de séparer les trafics de synchronisation et de heartbeat.

Dans notre cas, les VMs sont installées sur un petit disque local sur chaque ESXi et il reste un disque de 683 Go sur chaque ESXi. Nous créons donc un datastore VMFS sur chaque ESXi et nous ajoutons un disque sur chaque VM prenant l’intégralité du stockage de ce deuxième VMFS.

Note : Pour de meilleures performances, nous ajoutons ce disque sur un second contrôlleur SCSI VMware Paravirtual :

 

starwind01

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur chaque VM, passez le disque en ligne et initializer le en GPT Table.

 

 

 

Créer la partition StarWind.

 

 

Sur chaque VM, copies ensuite le .exe télécharger au préalable et exécutez le :

 

 

Accepter les agreement :

 

 

Lisez les informations et sélectionnez le chemin d’installation :

 

 

Choisir un type d’installation :

Ici Full Installation.

 

 

Choisir le Start Menu Folder :

 

 

Laissez par défaut :

 

 

Copiez votre licence key :

 

 

Selectionnez Next :

 

starwind02

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vérifiez les informations et installer :

 

 

Avant la fin de l’installation, le pop-up de configuration du SMI-S Agent apparaît. Cliquer sur No :

 

 

Votre installation de StarWind est terminée. Lancez le via Lauch StarWind management console :

 

 

 

 

CONFIGURATION

 

Lancer StarWind Management Console et choisir Yes pour définir le disque de stockage utilize par StarWind. F:\ dans mon cas.

 

 

Vous devez voir dans Servers, votre serveur locale :

 

 

Ajouter le second serveur StarWind2 via Add Server. Il correspond à la deuxième VM :

 

 

Sur le premier serveur, faites Add Device. Choisir le nom et la capacité de votre premier stockage :

 

 

Cliquez sur Create :

 

 

L’image disque est créée :

 

 

A ce point vous devez avoir l’image disque sur le premier serveur créée :

 

 

Vous allez maintenant devoir configure la replication entre les deux VMs. Pour cela, sélectionnez l’imagefile1 et cliquez sur Replication Manager :

 

 

Sélectionnez Synchronous Replication et renseignez l’ip ou le fqdn du second serveur (deuxième VM dans notre cas) :

 

 

Cliquez sur Create new Partner Device :

 

 

A ce point vous devez vois le chemin du header file sur le disque de destination ainsi que la target name :

 

 

Cliquez sur Change Network Settings :

 

 

Ici vous devez choisir un réseau pour la synchronisation et un réseau pour le heartbeat. Veillez à bien les séparer :

 

starwind03

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lancez la création du replica :

 

 

A ce point vous avez la nouvelle target partagée créée nommé HAImage1. C’est cette target qui sera utilisé par les ESXi :

 

 

La synchronisation commence :

 

 

Vérifiez sur vos deux serveurs si vous avez les fichiers dans vos disques StarWind :

 

et

 

Désormais, vous pouvez ajouter le stockage partagé sur votre ESXi.

Sur chaque ESXi, ajouter un software iSCSI :

 

 

Editez les propriétés du software iSCSI et ajouter l’ip de votre première VM. Vérifiez si le iqn découvert est le même que celui de HAImage1 :

 

 

Après un rescan, Vous devez voir votre LUN StarWind de 200 Go :

 

 

Creez un nouveau vmfs :

 

starwind04

 

 

 

C’est magique, vous avez un stockage partagé sur vos ESXi composé des disques locaux des ESXi. Désormais vous pouvez utiliser les fonctionnalités vSphere comme vous le voulez.

 

 

 

Share

vSphere 6 : Upgrade Update manager 5.x => 6

 

 

 

Nous avons traité :

 

Installation vCenter 6.0 sur windows

Upgrade VMware VCSA 5.x to 6.0

vSphere 6 : Migration base vCenter SQL express vers SQL Standard

vSphere 6.0 : Upgrade In place Windows vCenter 5.5 to 6.0 avec base SQL externe

 

 

 

 

Ici nous allons voir l’upgrade d’update manager 6

 

 

Windows

Pour update manager (VUM), il doit être installé obligatoirement sur Windows

Selon la matrix VMWare

Installable sur :

Microsoft Windows Server 2012 R2 64-bit

Microsoft Windows Server 2012 64-bit

Microsoft Windows Server 2008 Service Pack 2 64-bit

Microsoft Windows Server 2008 R2 Service Pack 1 64-bit

Microsoft Windows Server 2008 R2 64-bit

 

 

Base de données

Pour moins de 5 Hosts, nous pouvons passer par l’installation de la base SQL Express 2012.

Pour plus de 5 hosts, vu le support large des bases, veuillez consulter la matrix VMware pour une liste complète

http://partnerweb.vmware.com/comp_guide2/sim/interop_matrix.php

 

ScreenHunter_192 Mar. 30 17.21

 

 

 

Migration base
 

Voir cette article qui reprend la même logique :

http://vroomblog.com/vsphere-6-migration-base-vcenter-sql-express-vers-sql-standard/

 

 

Size
  • 2 CPU
  • 2 Go RAM
  • 8 Go RAM si même machine que vCenter

 

 

Upgrade

 

On lance l’ISO ou DVD

ScreenHunter_76 Mar. 27 16.44

 

 

Upgrade de l’installation :

ScreenHunter_77 Mar. 27 16.44

 

 

Update manager 6 tout comme vCenter 6 ne gère que les ESXi 5.x et 6 :

ScreenHunter_78 Mar. 27 16.45

 

 

 

Port et login :

ScreenHunter_79 Mar. 27 16.45

 

 

 

DSN :

ScreenHunter_80 Mar. 27 16.46

 

 

———————————————————————————————————————-

Si modification de la base, contrôlez votre lien ODBC mais prenez garde car ici le lien ODBC est un 32bits et non un 64Bits

Sous : C:\Windows\SysWOW64\odbcad32.exe :

ScreenHunter_93 Mar. 27 17.35

 

 

ScreenHunter_82 Mar. 27 16.47

ScreenHunter_83 Mar. 27 16.48

ScreenHunter_84 Mar. 27 16.48

ScreenHunter_85 Mar. 27 16.48

ScreenHunter_86 Mar. 27 16.48

 

—————————————————————————————————————–

 

 

Lancement de l’upgrade de la base :

ScreenHunter_96 Mar. 27 17.37

 

 

Port et nom DNS de connexion :

ScreenHunter_97 Mar. 27 17.37

 

 

Install :

ScreenHunter_98 Mar. 27 17.37

 

Finish :

ScreenHunter_100 Mar. 27 17.41

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share

vSphere 6 : Upgrade In place Windows vCenter 5.5 to 6.0 avec base SQL externe

 

 

 

ScreenHunter_101 Mar. 27 17.48

 

 

 

Apres être passé sur l’installation de vCenter 6.0 via VCSA et vCenter Windows, ici nous allons détailler l’upgrade IN-PLACE (c’est a dire sur la même machine) du vCenter Windows mais avec une base externe.

 

A savoir que VMware recommande idéalement la monter de version sur OS fraîchement installé, mais en production ou même pour du LAB ce n’est pas toujours évident donc il est important de présenter le déroulement simple de cette installation.

 

 

PRÉREQUIS – KB VMware

Important information before upgrading to vSphere 6.0 (2110293)

Upgrading to vCenter Server 6.0 best practices (2109772)

Update sequence for vSphere 6.0 and its compatible VMware products(2109760)

 

  • Récupérer les ISOs sur le site VMware
  • Si la base et le vCenter sont des VMs : créer un snapshot de la base de données et du vCenter
  • Si ce sont des serveurs physiques : sauvegarde disque via Windows Backup, BESR de symantec, Acronis,…
  • Utiliser une adresse IP statique
  • Avoir au moins 8Go de mémoire (à voir selon la taille de votre infrastructure)
  • 2 CPU (à voir selon la taille de votre infrastructure)
  •  Avoir un connecteur DSN configuré vers la base de données externe, si vous en utilisez une : voir cet article

 

 

 Contrôle de la compatibilité :

http://www.vmware.com/resources/compatibility/sim/interop_matrix.php

 

 

Base de données

Ci-dessous les bases de données compatibles avec vCenter 6.0 :

  • Microsoft SQL Server 2008 R2 SP1
  • Microsoft SQL Server 2008 R2 SP2
  • Microsoft SQL Server 2012
  • Microsoft SQL Server 2012 SP1
  • Microsoft SQL Server 2014
  • Oracle 11g R2 11.2.0.4
  • Oracle 12c 

Donc si votre base actuel n’est pas supportée il faudra migrer.

Voir article migration SQL : ICI

 

 

Windows

Voici les versions Windows compatibles pour l’installation de vCenter 6.0 :

  • Microsoft Windows Server 2008 SP2 64-bit
  • Microsoft Windows Server 2008 R2 64-bit
  • Microsoft Windows Server 2008 R2 SP1 64-bit
  • Microsoft Windows Server 2012 64-bit
  • Microsoft Windows Server 2012 R2 64-bit

 

 

ESXi 4.x  <=>   vCenter 6.0

Si vous avez des ESXi 4.x ils ne seront pas supportés : voir ICI

vSphere 6 : ESXi 4.x non compatible avec vCenter 6

 

ScreenHunter_192 Mar. 13 15.18

 

 

Produit Tierce

Contrôler tous les produits tournant autour de votre Infra vSphere

  • Outils de backup
  • Outils de supervision
  • Outils de management ( Dell OpenManage, IBM Director, …)
  • Plug-IN vCenter (Gestion de stockage, réseau, …)

 

 

 

Compatibilité Hardware

 

Avant de vous lancer dans l’upgrade de vos serveurs ESXi, vérifiez qu’ils sont supportés sous version ESXi 6

http://www.vmware.com/resources/compatibility/search.php

Exemple pour IBM (Mais attention il y a un retard entre les constructeurs et VMware)

ScreenHunter_192 Mar. 24 14.23

 

 

 

 

Configuration minimum vCenter

 

Avoir un minimum de 2 CPU et 8 Go de RAM : ceci est plus pour les petites infrastructures ou pour les utilisateurs d’autolab 
Si la VM hébergeant votre vCenter actuelle n’a pas ce minimum requis, vous aurez le droit à ce petit rappel :

 

ScreenHunter_06 Mar. 24 14.36

 

 

 

 

Upgrade du vCenter

On monte l’ISO sur la VM, et on lance l’autorun.exe :

 

ScreenHunter_03 Mar. 24 14.31

 

 

On lance l’installation du vCenter :

ScreenHunter_04 Mar. 24 14.32

 

 

 

Entrer votre mot de passe du user administrator@vsphere.local :

ScreenHunter_07 Mar. 24 17.01

 

 

 

Si vous avez ce message d’erreur :

VIEW SERVER STATE
VIEW ANY DEFINITION

 

ScreenHunter_09 Mar. 24 17.07

 

Vous êtes fort probablement sur un SQL express ou une base non supportée, je vous invite à migrer voir :  
http://vroomblog.com/vsphere-6-migration-base-vcenter-sql-express-vers-sql-standard/

 

 

 

Contrôle des pré-requis :

ScreenHunter_65 Mar. 27 12.48

 

 

Configuration des ports :

ScreenHunter_66 Mar. 27 14.30

 

 

 

Les répertoires d’installations :

ScreenHunter_67 Mar. 27 14.30

 

 

 

La petite case tout en bas montre bien la connexion à une base externe via notre DSN « vCenterDB » :

 

ScreenHunter_68 Mar. 27 14.31

 

L’installation se lance : 

 ScreenHunter_69 Mar. 27 14.35

 

 

Lancement du service vCenter :

ScreenHunter_73 Mar. 27 15.21

 

 

 

 

Upgrade de votre vCenter terminé :

ScreenHunter_74 Mar. 27 16.41

 

 

 

Nous pouvons passer à l’upgrade d’update manager

 

 

 

 

 

 

Share

Installation vCenter 6.0 sur windows

 

Nous allons dans cet article présenter l’installation de vCenter 6.0 sur une machine Windows 2012 R2.

Voici les versions Windows compatibles pour l’installation de vCenter 6.0 :

  • Microsoft Windows Server 2008 SP2 64-bit
  • Microsoft Windows Server 2008 R2 64-bit
  • Microsoft Windows Server 2008 R2 SP1 64-bit
  • Microsoft Windows Server 2012 64-bit
  • Microsoft Windows Server 2012 R2 64-bit

Grosse nouveauté dans vCenter 6.0, il n’y a plus que 2 modules dans l’installation de vCenter 6.0 : vCenter Server et Platform Services Controller (PSC)

– PSC : contient le SSO, Licence Service, Lookup Service, VMware Directory Service et VMware Certificate Authority.

– vCenter Server : contient évidemment le vCenter Server, vSphere Web Client, vCenter Inventory Service, vSphere Auto Deploy, vSphere ESXi Dump Collector et vSphere Syslog Collector.

 

PSC peut être installé sur un serveur externe :

 

vcenter6-14

 

ou sur le serveur intégré avec vCenter :

 

vcenter6-0

 

Dans cet article nous installerons PSC avec le vCenter. Nous développerons l’installation de PSC en externe dans un autre article. (à venir)

 

Par défaut la base de données intégrée est une vPostgres. Nous utiliserons dans notre article une base de données MSSQL 2014 installée sur un serveur distant.

Ci-dessous les bases de données compatibles avec vCenter 6.0 :

  • Microsoft SQL Server 2008 R2 SP1
  • Microsoft SQL Server 2008 R2 SP2
  • Microsoft SQL Server 2012
  • Microsoft SQL Server 2012 SP1
  • Microsoft SQL Server 2014
  • Oracle 11g R2 11.2.0.4
  • Oracle 12c

 

Pré-Requis :

– Utiliser une adresse IP statique
– Avoir au moins 8Go de mémoire
– Avoir un connecteur DSN de configurer vers la base de données externe si vous en utilisez une : voir cet article

 

Récupérer les ISOs sur le site VMware

Monter l’ISO de vCenter 6.0 sur le serveur 2012 R2 et lancez l’autorun.

Dans cette version, c’est assez flagrant rien que dans le menu, l’installation paraît vraiment simplifiée par rapport au précédente version. Il y a beaucoup moins d’options, ceci est surtout dûe au nouveau module PSC.

Sélectionnez vCenter Server for Windows et cliquez sur Install :

 

vcenter6-01

 

Cliquez sur Next :

 

vcenter6-02

 

Acceptez les licences et cliquez sur Next :

 

vcenter6-03

 

Ici vous allez choisir si vous installer PSC avec le vCenter ou en externe. Vous avez deux options soit la installer PSC sur un serveur externe soit sur le même serveur que votre vCenter 6.0.Dans cet article nous l’installons avec le vCenter :

 

vcenter6-04

 

Indiquez le FQDN de votre serveur vCenter :

 

vcenter6-05

 

Ensuite soit vous rejoignez un domaine SSO existant, soit vous créer un nouveau domaine. Renseignez le mot de passe du compte administrateur@vsphere.local :

 

vcenter6-06

 

Choississez ensuite le compte qui exécutera le service vCenter. Ce peut être un compte de domaine ou un compte local au serveur :

 

vcenter6-07

 

Sélectionnez ensuite le type de base souhaitée. Si vous souhaitez une base intégrée ce sera une base vpostgres. Si vous souhaitez une base externe, ce peut être une base SQL, PostGres ou Oracle. Pour créer votre base externe SQL suivez cet article

Nous avons ici utilisé une base de données externe SQL 2014 :

 

vcenter6-08

 

 Gardez les ports par défaut :

 

vcenter6-09

 

Sélectionnez le chemin d’installation :

 

vcenter6-10

 

Vérifiez les informations :

 

vcenter6-11

 

Lancez l’installation :

 

vcenter6-12 

 

Une fois l’installation terminée :

 

vcenter6-13

 

Comme indiqué, votre vCenter sera en version d’évaluation pendant 60 jours, veillez à ajouter votre licence avant cette date sauf si c’est pour du test.

Lancez votre navigateur (IE ou chrome, Firefox n’est pas pris en charge) et connectez-vous sur l’url : https://fqdnvcenter:9443/vsphere-client.

Loguez-vous avec le compte administrator@vsphere.local et le mot de passe renseigné pendant l’installation. 

Votre vCenter 6.0 est installé.

 

 

Share